Comment faire connaître son blog : 20 experts répondent

« Comment faire connaitre son blog ? »

C’est LA question.

Celle que 95% des blogueurs se posent.

Honnêtement : si un candidat arrivait à la fin du jeu « Qui Veut Gagner des Millions ? » et qu’il devait répondre à la toute dernière question pour empocher le gros lot, je ne serais pas surpris que tutre bon vieux Jean Pierre Foucault lui demande :

« Alors, comment faire connaitre son blog ? »

C’est votre dernier mot ?

Plus sérieusement : si vous bloguez depuis déjà quelque temps, vous savez que faire connaitre son blog et attirer du trafic est difficile. Très difficile.

Vous aimeriez avoir plus de lecteurs, plus de commentaires, plus de partages … Mais lorsque vous cherchez des informations sur « comment faire connaitre son blog », vous tombez sur tout et n’importe quoi.

Certain vous parlent de SEO, d’autres de réseaux sociaux … Il y a celui qui vous dit de vous focaliser uniquement sur YouTube, l’autre qui vous conseille de tout miser sur le podcast …

Le problème ? Eh bien, il y en a deux en réalité :

  1. Vous ne savez pas par où commencer : oui ces articles sont peut-être utiles, mais vous ne le saurez jamais, car tout ce qu’ils vous proposent sont des bribes d’informations. Aucun plan d’action ne vous est donné, de façon concrète …
  2. Vous ne savez pas si vous pouvez leur faire confiance : ceux qui rédigent ces articles veulent peut être vraiment vous aider en vous donnant des conseils, mais si ça se trouve, ils galèrent eux aussi avec leur site. En bref, vous ne pourrez jamais connaitre leur expertise …

Et c’est justement pour dégommer ces deux problèmes que j’ai décidé de rédiger cet article. Voici ce qui va se passer dans les prochaines lignes :

  1. Vous allez avoir accès non pas à des conseils ou des astuces pour faire connaitre votre blog … Mais à de véritables plans d’action, détaillés, et étape par étape !
  2. Et ces plans d’actions sont crédibles, car ils sortent tout droit de la bouche d’authentiques experts.

Le mieux dans tout ça ? Je n’ai pas posé une vulgaire question comme « Quelle est ta meilleure astuce trafic ? » aux experts que j’ai contacté … Non.

Pour que vous retiriez le maximum de valeur de cet échange, je leur ai …

Carrément Demandé Ce Qu’ils Feraient

S’ils Perdaient Leur Business En Ligne Et Qu’ils Devaient

Tout Recommencer A Zéro Pour Se Faire Connaitre !

Pour être précis, voici la question que je leur ai posé :

Si tu devais recommencer depuis le tout début, quel serait ton plan d'action pour faire connaitre ton blog, attirer du trafic, et vendre par la suite des produits ou services dessus ?

En lisant leurs réponses, c’est un peu comme si vous vous branchiez directement aux cerveaux de certains des meilleurs blogueurs francophones.

Tout ça vous tente ? Alors je vous propose de démarrer tout de suite avec notre premier expert, qui attire pas moins de 225 000 visiteurs par mois sur son site.

En avant …

Rudy est le créateur de Webmarketing Conseil, le site qui vous apprend à attirer plus de trafic et à cibler votre client idéal.

Rudy Viard

Webmarketing Conseil

Monter une première entreprise revient à être plongé dans un dédale obscur dont il faut explorer minutieusement chaque recoin pour trouver son chemin vers la sortie.

Quelle stratégie choisir ? Quelles offres mettre en avant ? Sur quels clients me concentrer ? Comment me connecter à mes clients ?

Le processus de création consiste à trouver son chemin en répondant à chacune de ces questions et interrogations.

Lorsque vous débutez, sans lampe torche et sans indication sur la direction à suivre, chaque piste doit être testée pour avancer mètre par mètre en longeant les murs et en espérant éviter les impasses.

Mais à mesure que vous levez les blocages, les doutes et les angoisses, le processus s’accélère :

  • Vous rayez immédiatement les options les moins réalistes
  • Vous prenez moins de temps pour expérimenter de nouveaux chemins
  • Vous parcourez en quelques semaines le chemin que vous auriez mis 6 mois à couvrir à vos débuts

Mon rôle en tant que consultant est de donner la carte et la boussole pour permettre à mes clients de ne pas perdre des années à tâtonner dans le noir.

Donc si je devais repartir de 0 aujourd’hui, je « ferais les mêmes erreurs mais plus tôt » comme disait l’actrice américaine Tallulah Bankhead.

Je mettrais en place les stratégies que j’utilise aujourd’hui mais en faisant en sorte de rationaliser l’énergie déployée pour atteindre la rentabilité :

  1. En identifiant plus tôt et de manière plus précise mon client idéal et en me concentrant sur les clients auprès desquels j’apporte le plus de valeur
  2. En resserrant mes offres sur la résolution de problèmes précis, sans attendre que ces offres soient parfaites pour aller les tester sur le terrain (« Done is better than perfect »)
  3. En faisant en sorte d’être rapidement identifié comme un expert de ces problèmes précis grâce à mes contenus
  4. En adaptant la stratégie qui m’a permis de créer une audience de 215 000 visiteurs en 2 ans sur Webmarketing Conseil
  5. En osant utiliser les leviers payants plus tôt dans ma stratégie d’acquisition
  6. En osant me faire accompagner pour aller plus vite ou en déléguant les tâches sur lesquelles je n’apporte pas le plus de valeur

Alexandra est consultante seo, blogueuse sur www.miss-seo-girl.com, et co-auteur du livre « Techniques de référencement web » sorti chez Eyrolles.

Alexandra Martin

Miss SEO GIRL

Se faire connaitre sur le web n’est pas une mince affaire. Néanmoins, je pense qu’avec beaucoup de patience et surtout de persévérance tout le monde peut y arriver. Bien évidemment tout démarre avec un site internet ou un blog, ou mieux les deux, car ce binôme est très puissant.

Je vais vous lister 3 étapes que je pense indispensables pour réussir sa stratégie de visibilité sur le web.

  1. Bien référencer son site/blog. L’idée de base ici est de s’assurer que les moteurs de recherche connaissent votre site/blog, l‘indexent et le ressortent sur les expressions clés qui vous correspondent. Être bien positionné dans les moteurs de recherche assure déjà une visibilité naturelle, et un trafic durable. Le SEO en 2017 n’est pas évident. Si vous n’avez pas les compétences nécessaires, lisez les blogs spécialisés et entourez-vous d’un consultant SEO.
  2. Être présent sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux, aujourd’hui ont une grande importance dans notre vie. Nombreux d’entre nous les utilisent pour se divertir, s’informer, faire de la veille, créer un réseau… Être présent sur les réseaux sociaux c’est être présent là où se trouve le client potentiel. D’ailleurs vos futurs lecteurs y sont ! Je vous propose un petit article pour exploser les compteurs de partages sociaux.
  3. Créer du bon contenu. Pour répondre aux deux points cités plus haut, le contenu est souvent le facteur clé de succès. Avec un contenu de qualité et original, vous allez donner de la matière à Google et aux autres moteurs de recherches qui vont comprendre le sujet de votre site/blog et donc seront plus aptes à vous positionner. Ce même contenu sera partagé sur les réseaux sociaux, éventuellement commenté et conseillé. C’est grâce à cette « viralité » que vous allez construire une réputation, et une image de votre marque.

Il ne s’agit ici que de 3 idées. On pourrait aller plus loin dans la stratégie. Outre que le SEO, le SMO, le content marketing… on pourrait ajouter des qualités de bon sens : être humain, ouvert vers autres, partager avec passion, s’investir et se donner à fond pour son projet. Le travail finit toujours par payer ☺ Bon courage à tous.

Morgane aide les entrepreneurs via son podcast : Le Podcast de l’Entrepreneur.

Morgane Février

Le Podcast de l'Entreprneur

Ma vision en deux mots : HUMAIN FIRST !

  • Investir dans l’humain est la priorité pour tout nouveau business. Les techniques marketing, d’acquisition, de vente sont accessoires une fois que l’on a placé l’humain au centre de son activité.
  • Investir dans votre personal branding : montrez-vous et soyez disponible pour vos clients avec un message clé.

Ma stratégie en deux axes : VIDEO et LIVE !

  • Investir de la vidéo, à la fois avec une chaine youtube et avec des émissions live quotidiennes pour créer et fidéliser son audience. C’est ce que j’ai commencé à faire récemment avec ma chaine youtube.
  • Investir dans les rencontres live avec votre audience, vos prospects et vos clients. Participez à des meetups et créez les vôtres. Pour ma part j’ai créé une journée de conférences dédiée aux entrepreneurs lors du WED.

Hey, c’est Théo ! (le créateur de Blogging Enchanteur et celui qui a contacté tous ces experts pour rédiger ce post)

Je fais une petite interruption parce que je viens de penser à un truc … Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes intéressé par faire connaitre votre blog, non ? Alors j’ai quelque chose qui pourrait vous aider à atteindre cet objectif …

J’ai récemment écrit un livre numérique qui s’intitule « 10 Secrets Pour Des Articles Lus, Partagés Et Commentés« , qui apprend à écrire de superbes articles. Et quoi de mieux que de publier du contenu plaisant qui sera partagé en masse (et qui deviendra peut être viral) pour faire connaitre votre blog rapidement ?

Si faire connaitre votre blog vous tient à coeur, vous pouvez télécharger ce guide en cliquant sur le bouton rouge juste en dessous.

Oui ! Je veux connaitre ces 10 Secrets !

 

Ah … et est-ce que je vous ai dit que c’était gratuit ? 😉

P.S : cliquer sur le bouton ne vous fera pas quitter cette page. Vous pourrez continuer votre lecture en toute tranquillité.

Allez, on reprend l’article !

Stanislas est le créateur de Marketing Mania, le site qui vous apprend comment transformer vos visiteurs en acheteurs.

Stanislas Leloup

Marketing Mania
  1. Définissez un service précis pour un marché cible qui dépense déjà de l’argent dans ce domaine. Il faut que chaque client potentiel dépense au moins 500€ par mois pour ce service. Ca sera probablement du B2B. (Ce critère vous évite l’erreur commise par 95% des blogueurs qui est de cibler un marché qui n’a pas de budget – et qui demande donc un trafic monstre pour être monétisable).
  2. Prospectez le marché cible en contactant les prospects cibles un par un via email. Si vous avez suffisamment bien défini votre marché cible, vous pourrez trouver leur sites. C’est pénible – mais gardez en tête que vous n’avez besoin que de quelques clients qui vous paient tous les mois pour payer les factures.
  3. Grâce à vos premiers clients, vous générez assez d’argent pour vivre. Commencez par dédier 20% de votre temps à la création de contenu. Une excellente option est de créer un podcast et d’interviewer des autorités dans votre domaine (ça construit votre réseau et il y a moins de concurrence en audio – c’est comme ça que j’ai commencé). Si vous avez les compétences vidéo, créez une chaîne YouTube spécialisée autour du problème que vous résolvez. Le secret est de créer du contenu très spécifique. Vous ne cherchez pas à faire du volume, mais à trouver environ 1000 passionnés.
  4. Quand votre liste mail atteint environ 1000 abonnés, vous avez un choix à faire : service ou produit ? Si vous voulez faire du service, il faudra probablement commencer à sous-traiter le travail pour continuer à grossir. Si vous voulez créer un produit d’information, sélectionnez un produit que vous pouvez vendre pour au moins 200€ (encore plus serait mieux).
  5. Optimisez votre tunnel de vente afin de maximiser votre taux de conversion. Le but est de connaître exactement votre valeur par prospect avant de chercher de nouveaux canaux de trafic. Ce guide est un bon point de départ.
  6. Cherchez un canal de trafic répétable. Il faudra sûrement essayer différentes stratégies avant de trouver la bonne. Suggestions : YouTube, pub Facebook, partenariats en affiliation, articles invités, réseaux sociaux…

Avec mes compétences actuelles, j’estime pouvoir passer à 2000€ par mois en moins de 3 mois – le plan prendra évidemment plus longtemps si vous devez apprendre les compétences nécessaires en parallèle.

Cette stratégie (et 3 autres) sont développées en détail dans ce podcast : De 0 à 2000€ par mois.

Laurent est consultant SEO depuis 2004 et aide les entreprises avec leur visibilité sur le web. Il enseigne également le métier de référencer via un programme de formation continue : le SEO BOOTCAMP.

Laurent Bourrelly

Laurent Bourrelly et SEO Bootcamp

Pour moi, le plan d’action doit suivre des principes fondamentaux de création et de distribution du contenu. Ce qui change sera l’environnement. Par exemple, si je devais recommencer aujourd’hui, je ne ferai peut-être pas un blog mais un vlog (un blog au format vidéo). À l’époque où j’ai commencé, MySpace était le lieu de prédilection pour se faire connaître. Aujourd’hui, c’est plutôt Instagram et Snapchat. Le processus est toujours le même, ce sont les plateformes qui changent, il faut savoir les comprendre et adapter son contenu et son message pour rayonner au mieux au sein de ces plateformes qui ont toutes des codes et comportements différents.

Pour en revenir au process:

  1. Créer du contenu et le promouvoir.

La qualité importe mais le volume aussi. Une fréquence d’un contenu par semaine semble le minimum mais pour faire la différence aujourd’hui, je conseille un contenu par jour. La différence fondamentale se fait au niveau de la capacité à produire quelque chose d’intéressant. C’est là où beaucoup de créateurs de contenu sont focalisés sur ce qu’ils ont envie de dire et pas forcément sur ce que l’audience a envie d’entendre. Le talent joue sans doute dans l’équation mais comme dit l’adage, le talent se travaille. On doit trouver le sweet spot entre l’offre et la demande, entre ce que vous voulez dire et ce que les gens veulent entendre.

C’est à cette intersection que ce trouve le Saint Graal du contenu, quand votre message raisonne votre audience, tout devient plus magique. Maintenant, la création de contenu et le talent n’empêchent pas l’exécution de la distribution et de la promotion de contenu.

2) Promouvoir efficacement son contenu.

C’est sans doute l’étape la plus ingrate, on voudrait pouvoir se contenter d’avoir fait le boulot en rédigeant un pavé de 2000 mots ou en enregistrant une vidéo de 10 minutes. Si l’on passe une heure à rédiger un article, le minimum syndical suggère d’en passer au moins 3 à en faire la promotion. Mais cela peut aussi être 3 jours comme 3 semaines. Le bon contenu ne suffit pas, il faut arriver à le mettre au bon endroit au bon moment, devant la bonne audience. Tout le succès de la stratégie va dépendre de la précision et de l’amplitude de l’exécution du plan marketing du contenu.

3) Analyser, affiner, ajuster, rincer, répéter.

Il faut être capable d’affiner, d’ajuster, de pivoter à 180° si un nouveau réseau social prometteur émerge ou si une nouvelle tendance est à adopter. La remise en question permanente permet de s’adapter et de ne pas vivre sur ses acquis. Il faut aussi savoir sortir de sa zone de confort. Bien souvent, ça fait peur, on a pas envie d’y aller, sauf que c’est souvent en sortant de sa zone de confort que nous trouvons la solution. N’oubliez jamais que les plus gros échecs ne sont pas les erreurs qu’on fait mais les opportunités qu’on rate. Il faut être dans les tranchées, à bosser, ne pas être trop pressé et jouer sur le long terme en étant en phase avec sa vérité. D’ailleurs, j’aurai du commencer par là, il faut se trouver et savoir focaliser sur ses forces et ce que nous pouvons apporter comme valeur ajoutée à l’audience.

4) Donner, donner, donner.

Plus important que tout, donner sans attendre de retour. Ceux qui donnent sans compter sortent toujours vainqueurs à la fin alors que si vous êtes toujours dans la transaction ou pire, si vous ne faites que prendre, les possibilités sont limitées. Vous sentirez naturellement quand il sera temps de demander la permission de vendre quelque chose à votre audience mais ne soyez pas trop pressé, le but est de suivre la formule consacrée: transformer des inconnus en amis et des amis en clients.

Finalement, si je devais repartir de zéro, je m’y prendrai de la même manière, en m’adaptant simplement à l’évolution des usages et des habitudes car c’est la clé. Mais je préfèrerai suivre la méthode qui a marché pour moi depuis toujours même si je suis conscient qu’il y a d’autres chemins à suivre qui fonctionnent tout aussi bien.

Davy est le fondateur de TonWebmarketing, le premier blog francophone 100% spécialisé sur le webmarketing, ainsi que le fondateur de l’académie en ligne Davy Network.

Davy

Davy Network

Entre le temps de la création de Davy Network et aujourd’hui, je me suis rendu compte que le produit final n’a absolument rien à voir par rapport à l’idée initiale que j’avais au début. Même chose pour ma précédente entreprise à Mexico. J’en ai tiré deux leçons, qui me feraient complètement changer d’approche si je devais recommencer :

  1. Peu importe l’idée de départ, l’important c’est de démarrer “quelque chose” : Le produit final sera façonné par rapport aux retours des clients, et à l’expérience acquise sur le marché. Je commencerais par vendre un produit ou service très rapidement, pour voir quelle direction prendre et engranger un peu de capital (ou des contacts / clients). L’entrepreneur est le visionnaire qui possède un talent et arrive à reconnaitre un besoin, mais c’est le client qui décide de la façon dont il veut que ce besoin soit résolu.
  2. Plus on a besoin de temps, de compétences et plus on fait d’erreur, plus il y a besoin d’argent : Je focaliserais mes efforts à réunir un capital ou m’associer avec quelqu’un qui en a, pour assurer les projections d’investissements et de frais pour les 3 prochaines années. Plus il y a de concurrence, plus les barrières à l’entrée sont importantes. Ces barrières ont été dressées à coup d’investissements par vos concurrents (Un beau design, un blog aux 500 articles, beaucoup de prospects, une chaine Youtube Populaire…). Pour réussir à obtenir au minimum le même niveau de crédibilité qu’eux (tout en nageant dans “votre propre Océan Bleu”), il faudra investir pour passer outre ces barrières.

En ayant ça en tête, voici ce que je ferai si je devais repartir de zéro :

  • Réunir une partie du capital nécessaire et être sûr d’avoir un flux à investir chaque mois.
  • Créer un site internet avec quelques articles fondateurs, pour la crédibilité.
  • Créer un premier produit d’appel simple et rapide à créer, sans compromis (pour moi ce serait des services de Consulting, le produit existe déjà). Plus d’informations sur cette approche dans le livre « Lean Startup ».
  • Créer l’entonnoir de vente.
  • Un peu de publicité pour monter le compteur d’abonnés sur les réseaux sociaux (preuve sociale).
  • Publicité pour acquérir les premiers clients.
  • Spit-tests et offres complémentaires, pour améliorer les conversions et les revenus par client.
  • Analyser les résultats et les besoins des clients.
  • Créer une gamme de produits en fonction des précédents résultats et des retours.
  • Créer une campagne marketing pour lancer l’activité, comprenant SEO, partenariats, communiqués de presse, et publicité en ligne (Adwords et Facebook).

Et sans l’expérience et les connaissances d’aujourd’hui, je pense que je passerais la majeure partie du temps à lire et me former, pour « affûter ma hache avant d’abattre l’arbre » comme dirait Abraham Lincoln. Au final, tant qu’on est dans l’action, il y a une réaction. Ces réactions permettent de prendre des décisions, pour que les réactions deviennent des résultats. Si et seulement si, nous restons dans l’action.

Note de Théo : J’aime beaucoup cette citation d’Abraham Lincoln. Et je suis d’accord avec Davy sur le fait qu’il faut AGIR. Comme le disait Gary Halbert (l’un des copywriters les plus célèbres au monde) :

Plus de réponses seront trouvées à travers le mouvement que n’en seront jamais trouvées à travers la méditation.

Matthieu est consultant SEO à Rennes, et également le créateur de Nature Digitale, un site où il partage ses connaissances sur le référencement naturel.

Matthieu Guillotte

Nature Digitale

Devinez quoi ? Ma stratégie pour repartir de zéro est basée sur du contenu, du SEO et les réseaux sociaux. Classique ? Peut-être… Mais pourquoi changer une équipe qui gagne ?

1) Les Préliminaires

Ne foncez pas tête baissée ! Si vous voulez construire un business solide, il vous faut de bonnes fondations:

  • Spécialisez-vous ! Avec le nombre de blogs qui sortent tous les jours, vous avez tout intérêt à vous spécialiser pour sortir du lot. Mais attention. Si vous choisissez mal, vous allez vous retrouver avec une audience inexistante. Pour éviter la catastrophe, analysez votre niche avec des outils comme Yooda InsightSEMrush ou SECockpit.
  • Identifiez les sujets principaux qui préoccupent votre audience. Inutile de vous lancer dans des articles qui n’intéressent personne. Voici 2 méthodes efficaces:
  1. Analysez vos concurrents avec un outil comme Yodaa Insight. Celui-ci vous donnera tous les mots clés sur lesquels ils sont positionnés en première page. C’est incroyablement puissant !
  2. Faites un tour sur Buzzsumo.com et lancez une analyse sur votre thématique. Vous trouverez instantanément des milliers d’articles qui font un carton.
  • Listez les acteurs influents dans votre thématique et nouez des relations. C’est indispensable pour réussir. Seul, vous n’y arriverez pas.

2) Pensez long terme

  • Proposez un bonus à vos visiteurs pour constituer votre liste. Classique mais efficace.
  • Publiez du contenu de haut niveau : je ne vais pas m’attarder sur ce point, Théo en parle très bien mais pour faire bref, chacun de vos articles devra être exceptionnel. Privilégiez la qualité sur la quantité. Mixez articles invités et articles sur votre site.
  • Optimisez vos articles pour le SEO. J’ai listé toutes les bonnes pratiques ici : http://naturedigitale.fr/optimisation-seo/
  • Si vous voulez des backlinks et des partages, la promotion de vos articles est indispensable
  • Prévenez les blogueurs avec qui vous avez noué des relations
  • Identifiez des articles de rondes pour leur proposer le vôtre
  • Cherchez des articles qui sont connexes au votre pour le proposer en complément.
  • Ne faite pas l’erreur de stopper la promotion de vos articles quelques jours après leur publication => Mettez en place une veille sur les sujets que vous abordez pour trouver de nouvelles opportunités de backlinks et de partages.
  • N’oubliez pas de prévenir vos abonnés (même pour les articles publiés à l’extérieur)
  • Les backlinks restent le critère numéro 1 pour votre référencement. Pour plus d’informations, c’est par ici : http://naturedigitale.fr/pluie-de-backlinks/

3) Automatisez

Recommencer à zéro, c’est un travail colossal et si vous n’automatisez pas un maximum de tâches, vous allez manquer de temps. Pour vous donner un exemple, voici une combinaison que j’utilise souvent et qui est efficace:

  • Le plugin « Revive Old Post » permet de partager régulièrement vos contenus intemporels sur les réseaux sociaux
  • Sur Twitter, des services comme Hackisitor vous font gagner rapidement des followers
  • Pour automatiser très facilement votre newsletter, le plugin Mailpoet est parfait. Gratuit jusqu’à 2000 abonnés.

=> En combinant ces 3 services, vous amenez du trafic gratuit et régulier sur votre blog tout en grossissant votre liste. C’est 100% automatique.

Ne vous arrêtez pas à cet exemple, listez vos tâches récurrentes et identifiez celles qui pourraient être automatisées. Le temps libéré vous permettra de vous concentrer sur des actions à plus forte valeur ajoutée.

Olivier est consultant SEO indépendant et créateur du site Abondance, un des site les plus riches en information sur le SEO. Il est également l’auteur du livre « Réussir son référencement web » paru aux éditions Eyrolles.

Olivier Andrieu

Abondance

C’est une question à la fois difficile et simple.

J’aurais tendance à dire que je ferais la même chose, certainement. Les mêmes succès (on doit bien en trouver quelques-uns en cherchant bien), les mêmes erreurs.

Il n’y a pas de soucis à se tromper, à partir du moment où on apprend de ses erreurs et qu’on ne les renouvelle pas. Errare humanum est, perseverare diabolicum, comme disait Lao Tseu (qui était balèze en latin, langue qu’il avait appris dans les pages roses du Larousse).

Trèves de plaisanterie, je crois effectivement que je ferais comme, selon moi, il faut aller sur le Web : on fonce, on teste, on est très réactif, on s’adapte si on s’aperçoit qu’on diverge trop, on améliore si on a le sentiment d’être sur la bonne route.

Il n’y a pas de recette miracle (ce serait trop beau), uniquement de l’adaptation à des situations, des rencontres, des opportunités. Et, parfois, savoir prendre un peu de recul pour ne pas être trop le nez dans le guidon. Bref, un peu comme une navigation au près en voile : la meilleure route pour atteindre un but n’est pas obligatoirement la ligne droite.

Le but n’est pas la destination, mais le chemin, comme disait Confucius, lui-meme assez fortiche en français (de par sa belle-famille). 🙂

Théo est le créateur de Blogging Enchanteur, le (seul) site qui vous explique les sujets complexes et importants du blogging. Tout ça pour que vous puissiez attirer plus de trafic, vendre plus … et vivre de votre blog.

Théo Rossi

Blogging Enchanteur

Ok, à mon tour de répondre à ma propre question.

Alors, qu’est ce que je ferais si je devais tout recommencer depuis le départ ? Eh bien …

Exactement Ce Que J’ai Fais Au Cours 

De Ces Quatre Derniers Mois

Pour Lancer Mon Blog ! 

Voyez-vous, Blogging Enchanteur n’existe que depuis peu.

En arrivant sur cette thématique du webmarketing, je ne possédais rien. Pas de grosse mailing-list, pas de réseau, pas de budget pour lancer des campagnes Facebook de malade …

J’ai donc du me débrouiller tant bien que mal pour faire connaitre mon blog. Au final, après 4 mois, j’ai pu lier des relations avec des experts connus de ma thématique (comme vous le montre cet article), attirer plus de 400 inscrits à ma mailing list … et donc faire connaitre mon blog.

Ces résultats, je les ai obtenu grâce à un plan d’action précis. Et ce plan d’action, c’est celui que je vous donne tout de suite. Enjoy …

  1. Rapprochez-vous des gros blogueurs et influenceurs de votre thématique :  liez des relations avec eux, et faites-vous connaitre
  2. Ecoutez votre thématique : trainez sur les groupes Facebook et les forums de votre thématique, et décelez le plus gros problème qu’ont les lecteurs de votre thématique (celui qui revient tout le temps)
  3. Créez un bonus sur ce problème : c’est ce qui vous permettra de collecter les adresses emails de vos visiteurs. Votre bonus doit être ultra court et actionnable. Une méthode étape par étape pour régler le problème en question marche à tout les coups
  4. Créez une landing page sexy pour promouvoir votre bonus : je vous conseille vivement le plugin Thrive Landing Page pour cela (c’est le plugin que j’ai utilisé pour construire ma propre landing page, qui convertit à plus de 42%. Quand on sait que le taux de conversion moyen tourne autour des 10/15% …)
  5. Servez-vous de vos relations avec les gros blogueurs pour publier un article invité chez eux
  6. Apprenez à écrire : vous ne devez pas publier un article invité banal ou même bon … Non. Ce que vous devez faire, c’est rédiger du contenu d’extrême qualité. C’est de cette façon que les gens viendront visiter votre blog. Mon guide gratuit « 10 Secrets Pour Des Articles Lus, Partagés Et Commentés » vous apprendra à faire cela – c’est à dire écrire de superbes articles qui passionneront les lecteurs. C’est un véritable raccourci pour apprendre à écrire des articles plaisants. Téléchargez le gratuitement ici.
  7. Et enfin : publiez sur votre propre blog

Si vous suivez les étapes de ce plan d’action à la lettre, vous arrivez à faire connaitre votre blog. Le principe est simple :

  1. Vous vous appuyez sur des blogueurs qui possèdent déjà une audience établie pour publier chez eux
  2. Vous attirez des visiteurs sur votre landing page suite à votre article invité remarquable, pour faire gonfler votre mailing list
  3. Vous pouvez publier chez vous, en ayant directement des gens présents pour lire votre article. Comme avec ce plan d’action vous avez récupéré des inscrits, il ne vous reste plus qu’à envoyer un petit mail à votre liste en disant « Hey, je viens de publier ce nouvel article ! », et vous drainez du trafic directement sur votre article. Alors … pas belle la vie ?

Bien … vous venez de découvrir le plan d’action qui m’a permis de réunir une audience solide et de faire connaitre mon blog en moins de 4 mois. Le problème ? Pour les contraintes de cet article, j’ai du le rédiger en 500 mots. Du coup, même si ce petit texte vous apporte de la valeur, ce n’est pas assez …

C’est pour cette raison que le prochain article publié sur Blogging Enchanteur sera un guide complet qui reprendra ce plan d’action et qui ira dans les moindres détails – tout ça pour vous apprendre à faire connaitre votre blog, et à attirer dessus le trafic qu’il mérite.

 

Note : Ça y’est, l’article est sorti. C’est un véritable guide ultime, mais attention : c’est une fête … il fait plus de 7000 mots. A lire seulement pour les blogueurs sérieux, et qui n’ont pas peur de se retrousser les manches. Le lien est ici.

Alexandre est le créateur de WP Marmite, le site qui vous apprend à créer des sites facilement avec WordPress. Vous pouvez également le retrouver sur sa chaine YouTube pour apprendre à tirer le meilleur de WordPress.

Alexandre Bortolotti

WP Marmite

Haydée aide les salariés à devenir indépendants progressivement en montant leur business sur Travel Plugin.

Haydée Bouscasse

Travel Plugin

Repartir de zéro forte de mon expérience et des compétences acquises ces dernières années me permettrait d’éviter beaucoup d’erreurs pour un gain de temps considérable.

D’autant plus important que j’aurais très vite besoin d’un revenu récurrent pour vivre.

Partant du principe que je n’aurais ni blog ni site, je me lancerais d’abord en freelance pour vendre mes services :

  • Je mettrais en pratique la méthode de mon cours gratuit pour trouver une idée profitable en seulement 15 jours pour valider une idée de business rentable.
  • Je prospecterais ma cible (définie dans le cours) en direct, par mail ou par téléphone en prenant soin de personnaliser chaque contact (à raison d’une cinquantaine par semaine minimum).
  • Je délivrerais à mes clients un service au-delà de leurs attentes et maintiendrais un contact privilégié avec eux. Ce qui déclencherait bouche-à-oreille et recommandations.

Toujours dans mon domaine d’expertise, mais en parallèle de ces prestations…

  • Je mettrais en place une page de capture d’email sur internet avec un « cadeau » éducatif à la clé.
  • J’écrirais une dizaine d’articles de grande qualité chez les blogueurs influents du domaine dans lequel je travaille en y incluant le lien vers ma page de capture.
  • Une fois que le nombre de prospects inscrits à ma liste dépasserait les 1 000, je les sonderais pour recenser leurs besoins les plus urgents.
  • En fonction des réponses récoltées, je lancerais le pilote d’une formation ou d’un produit en vue de satisfaire leur besoin principal avec une solution adaptée.
  • Je construirais alors mon produit en partenariat avec mes clients l’ayant acheté en prévente (à un prix préférentiel).
  • Ma liste augmentant grâce aux articles invités, je lui proposerais l’achat de la version 1 de mon produit « fini » à un prix de lancement avantageux grâce à une séquence d’emails et une page de vente à la clé.

Mes services et mon produit seraient bien sûr axés autour du coaching business pour les salariés souhaitant devenir indépendants. Bref, j’utiliserais ma plus grande compétence pour me vendre rapidement. Car c’est tout l’objet de mon blog Travelplugin.

Ce n’est qu’après toutes ces étapes que je m’attèlerais à créer mon propre site ou blog.

Haydée Bouscasse

Selma aide les entrepreneurs enthousiastes au niveau de leur content marketing : capitaliser sur ce qu’ils ont déjà fait seuls pour faire la différence, avec discernement, vendre mieux, aux bonnes personnes ! Elle est l’auteur d’« Internet est une table pour 2, le marketing autrement » que je vous conseille d’aller lire.

Selma Païva

SelmaPaïva.com

En fait, je suis en plein dedans ! J’ai entamé un gros changement dans mon activité il y a un an environ. Je fais ce que je faisais déjà (content marketing et stratégie business), mais pas pour les mêmes personnes.

BREF.

Comment s’y prendre pour repartir à zéro, en 500 mots ?

  • Cernez votre point faible sur le sujet, à dégommer en priorité

Je suis une grande solitaire. Du coup, je ne connaissais personne.

Je n’exagère pas, il y a 1 an je connaissais Morgane, Joanne et Lyv, qui lisaient mon blog. Et Angélique, rencontrée à une conférence sur l’évolution de la conscience (Note de Théo : les personnes que Selma cite dans son message sont tous des blogueurs. Cela montre bien que lier des relations avec les autres permet de faire grandir son business).

  • Fixez-vous un défi pour compenser ce point faible en vous appuyant sur vos points forts

Ça implique de connaître ses points forts, et ce qui en découle. Les miens sont entre autres : la stratégie, la quête d’excellence, l’empathie. Du coup j’écoute très bien, je suis diplomate, on me fait confiance.

Alors je me suis mise comme défi de trouver 100 entrepreneurs qui me plaisaient. Par où commencer ? J’ai demandé à mon petit quatuor là.

Lyv m’a dit « va voir Damien  ! ». J’ai tout de suite adoré Damien, qui est devenu un ami et un client depuis d’ailleurs. Il m’a invitée sur son blog, aidée à écrire mon livre… Angélique m’a envoyée vers Rémy (qui m’a obligé à écrire mon livre, et m’a invitée après sur le MSB Show).

J’ai sollicité mes clients aussi : mais qui fait un truc sympa ? et en français ?

C’est comme ça qu’Anne Solange m’a parlé de Cécile, de Palais Savant. Qui m’a plus tard présentée à sa communauté d’ailleurs, et participé sur mon blog.

Je n’ai pas réussi à échanger avec 100 personnes dans la délai que je m’étais fixé, je me suis arrêtée à 44, pour le top des meilleurs blogs du web francophone.

  • Continuez sur votre lancée

L’étape d’après, c’était d’écrire mon livre (conseil numéro 1 de ma copine Angélique pour développer ma visibilité !)

Ce livre, c’était aussi la continuité du défi perso : arrêter de m’amuser avec mes idées et m’intéresser à celles des autres. Une fois le plan du livre prêt, j’ai sélectionné une quarantaine d’entrepreneurs dont j’adore les idées, que j’ai intégrées au bouquin.

Ça aide forcément au niveau de la visibilité du livre. Mais attention, ça dépend comment on fait les choses. Si quelqu’un te cite dans un livre mais que tu sens que c’est pour que tu parles du livre, c’est tendu.

  • Imaginez que vous n’avez rien à vendre.

Imaginez que vous n’avez rien à vendre, pour de vrai. Sachez pourquoi vous faites ce que vous faites. L’impact que vous voulez avoir dans la vie des autres. Et cherchez qui sont les personnes qui vous inspirent sur le Net. Puis rencontrez-les. Indépendamment de la taille de leur audience ou du nombre d’abonnés de leur compte Instagram. Cherchez les personnes avec qui vous avez envie de changer le monde. Et retroussez vos manches avec eux.

Frédéric aide les entrepreneurs et les acteurs du web en général à mieux gérer leur business et leur marketing sur Conseils Marketing.

Frédéric Canevet

Conseils Marketing

Abracadabra, mon blog à disparu… comment faire ?

En 10 ans, j’ai 2 ou 3 offres pour racheter mon Blog ConseilsMarketing.com, et j’ai toujours refusé, car d’une part c’est une passion, mais c’est aussi une source accessoire de revenus…

Néanmoins, voici mon plan d’action si jamais je reçois une offre qu’on ne peut refuser :

0 – Je définirais 1 positionnement unique par rapport à mes concurrents du marché, à la fois sur la forme (ex : que des vidéos, que de la BD…) et le fond (ex : m’adresser à une cible bien précise). On ne peut plus bloguer sur une thématique générique, il faut cibler un type de personne avec un problème urgent et important (il faut monter un business, pas un blog). Pour cela j’utiliserais la stratégie Océan Bleu (cf cet article) ou la « Vache Pourpre » de Seth Godin. De même je définirais dès le départ quels produits chers (consulting, formation…) ma cible accepterait de payer (mini 500 € / demi journée). En amont je validerais mon concept avec quelques prospects que j’appellerais au téléphone pour voir si cela les intéresse (plus une landing page et des pubs Facebook Ads pour tester le concept en volume).

1 – Je trouverais un nom de domaine original et un concept nouveau, qui génère de l’émotion. Par exemple SuperDirecteurMarketing.com, lemagiciendumarketing.com, Uberisemoi.com… Je n’hésiterais pas à montrer ma tête et à me mettre en scène, afin de créer une vraie « marque » comme Gary Vaynerchuk.

2 – Je ferais de la polémique ou des avis tranchés sur mon secteur d’activité. On ne peut plus réussir sur le web avec des contenus « sans âme » ou corporate, il faut donner de l’émotion. C’est pour cela que de plus en plus de blogueurs tutoient leurs lecteurs, montrent leurs vies personnelles …

3 – Je publierais uniquement 1 article toutes les semaines sur mon blog, mais j’irais publier des articles en guest posting 1 à 2 fois par semaine sur les autres blogs de ma thématique. Le but étant d’aller chercher au départ des clients là où ils sont.

4 – J’utiliserais mon réseau et la technique des interviews pour rencontrer les influenceurs de mon domaine, mais au lieu de publier les interviews sur mon blog, je les diffuserai sur Youtube et Facebook Live, et j’en ferais uniquement un « best of » du « best of » sur mon blog. Le blog devant uniquement être « la crème de la crème ».

5 – J’offrirais gratuitement ce que les autres font actuellement payer cher, par exemple des formations vidéos avec des trucs et astuces marketing avancés, des ebooks… Et pour capturer les prospects je mettrais en place les outils de capture de leads de Sumo.me ou Thrives Leads (19$/mois). La conversion et la liste d’emails sont les clés de la réussite !

6 – En parallèle j’ouvrirais un blog « SEO » sur la thématique avec du contenu spécialement conçu pour générer du trafic sur certains mots clés, avec des articles invités ouverts à tous, de la publication des interviews, des rédacteurs externalisés… Ce blog serait le sous-marin qui me permettrait de générer du trafic avec un contenu de qualité « normale », sans pour autant écorner mon image.

7 – Je lancerais des campagnes ciblées sur Facebook Ads pour générer du trafic ciblé vers mes offres payantes (coaching, programmes de formations en X jours…). Je mettrais en place un très bon tunnel de vente, avec une petite offre gratuite au départ, mais ensuite je vendrais surtout des offres à valeur ajoutée, et chères, et non pas des produits « volume » qui au final réclament trop de temps.

Anthony est le CEO Co-fondateur de LEW (Les Experts du Web) & Consultant digital. Il accompagne au quotidien des entreprises dans leur stratégie digitale et forme les entrepreneurs à l’utilisation des plateformes sociales. Il est également le co-fondateur de SocialMediaOptimization et de Visibiliz

Anthony Rochand

Les Experts du Web

Créer un business rentable c’est tout à fait possible sur le web, mais cela nécessite une stratégie en amont bien huilée et bien pensée.

1) Le choix du support :

Le support est déterminant, tout dépend de l’activité, on peut préférer wordpress à l’outil blogger par exemple, dans un contexte classique, ou l’on va privilégier le conseil (et de donner quelques tips). S’il s’agit de la vente de produits physiques bien évidemment il faudra se poser la question sur le choix du cms ou module (prestashop, magento, drupal etc…)

2) Un plan de stratégie de contenu :

Le contenu étant roi et de plus en plus orienté vers une logique d’inbound marketing, ce sera très important de définir cette fameuse stratégie content marketing.

En premier lieu votre ligne éditoriale doit être tracée : de quoi allez-vous parler ? quelle message faire passer ? Quel va être le ton digital ? Quel sera votre positionnement ? Votre contenu portera-t-il plus sur de la vidéo, de l’infographie, des articles de fond ?

3) Etablir avec soin sa roap map social media

Maintenant que la ligne directrice est en phase et que le contenu est produit régulièrement et de façon pertinente il faut penser à le diffuser sur les réseaux sociaux. Les plateformes sociales sont des espaces qui vont permettre de « pousser » le contenu et de produire de l’engagement.Comme la stratégie de contenu blog, ce plan doit être édicté au départ avec rigueur.

En étant pragmatique, les phases à mémoriser pour la partie social media vont être :

  • Déterminer des objectifs : créer du trafic, vendre des services, être visible ?
  • Connaître son audience et la définir
  • Définir une thématique et s’y tenir
  • Recenser ses indicateurs-clés (KPI)
  • Mesurer et analyser les résultats via les KPI

Pour aller un peu plus loin, l’article http://socialmediaoptimization.fr/etablir-son-plan-sur-les-medias-sociaux-en-5-etapes/ vous en dira un peu plus.

4) Réfléchir à un ordre d’idée pour le budget pub

Le budget publicitaire à allouer se réfléchit et doit être précis. Tout d’abord on peut tout à fait envisager de se fixer des limites sur des montants concernant des google adwords, facebook ads, twitter ads ou encore linkedin ads, si l’activité est en phase et le permet. Vos résultats organiques (naturelles) sont bien évidemment le nerf de la guerre, mais l’achat publicitaire reste tout de même à prévoir pour acquérir du trafic et même envisager des conversions.

Le contenu que vous créez est une partie prépondérante des publications réalisées sur vos comptes et pages, mais il ne doit pas être la seule source de contenu. La curation de contenu fait aussi partie de la stratégie et du processsus, afin de donner de l’information utile aux lecteurs/abonnés. Il s’agit d’un double bénéfice, puisque la curation permet aussi d’asseoir au fil du temps son expertise métier.

Ces éléments, autant l’aspect contenu que social media, sont des moyens de construire et de développer un business. Ces canaux ne sont pas les seuls mais ils doivent être travaillés ensemble et non distinctement.

Rémy est conférencier et blogueur. Via le MSB Show, il aide les entrepreneurs à développer leur entreprise, aussi bien online qu’offline.

Rémy Bigot

Monter Son Business

Bonne question. Imaginons donc que je sois nouveau, sans réel réseau, et avec un budget en euros nul. Les 2 seules choses qu’ils me resteraient donc : du temps et des connaissances.

Si on y réfléchit bien, n’est-ce pas là le plus important ? En réalité, si !

Car le temps et les connaissances peuvent amener la création d’un réseau et le développement d’un business, et tout ce qui va avec. Arrêtons de penser qu’il faut beaucoup d’argent pour démarer, c’est faux.(bon d’accord, si vous cherchez à envoyer un homme sur Mars, il faudra du cash, oui…)

Voici les étapes simples que je mettrais en oeuvre :

  1. Se poser une demie-journée dans un endroit calme avec un cahier et 1 stylo, coupez toute distraction possible : téléphone, ordi, tablette…
  2. Séparer les feuilles du cahier en 3 colonnes : Dans la première, noter toutes les idées de business qui nous passent par la tête. Dans la deuxième, indiquez nos compétences clés qui peuvent servir chacune de ces idées. Dans la troisième, et à la fin de votre session de travail, classez ses idées par ordre d’envie de les réaliser.
  3. Choisissez rapidement 1 idée parmi votre top 3.
  4. Créez une page web ultra simple présentant ce projet et demandant aux visiteurs de s’inscrire pour suivre l’évolution de celui-ci
  5. Faites un portrait robot le plus fidèle possible du client potentiel de vote produit ou service.
  6. Utilisez toutes vos ressources de temps pour faire en sorte qu’un maximum de personnes qualifiées (correspondant au portrait) découvrent cette page dans un minimum de temps (rencontres, conférences, pigeon voyageur, forums, blogs, facebook, pigeon voyageur…)
  7. Si le retour est bon : lancez le projet le plus vite possible et prenez les premières commandes (avant même de créer votre structure). Si le retour est mauvais, même avec plusieurs centaines de visiteurs qualifiés sur la page : changez de projet.
  8. Développez votre business en prenant le plus soin possible de vos premiers clients qui deviendront ainsi vos meilleurs ambassadeurs et donc vendeurs.

Ça peut paraître simple d’un premier abord, mais ça n’est pas le cas. Le plus important reste l’action et la mise en pratique. La logique, elle, est assez simple. Trouver un marché, le tester puis l’activer s’il y a une réponse positive.

A VOUS de jouer !

Rémy

P.S : Je me permets d’insérer cette vidéo de Rémy, qui a quelque chose d’important à nous faire partager quant au développement du MSB Show. Bonne chance pour votre projet les gars !

Stéphane est conseiller en communication et consultant webmarketing. Il aide les entrepreneurs du web à développer leur projet via son site Squid Impact.

Stéphane Torregrosa

Squid Impact

Si je devais tout recommencer, tout en sachant tout ce que je sais aujourd’hui, — en écrivant cela, je réalise que j’ai une grosse envie de challenge ! — il y a certaines étapes qui ne changeraient pas et quelques détails que j’adapterais, mais je ne vais pas vous donner de grandes techniques de gourous du social media ou du webmarketing aujourd’hui, juste quelques conseils simples mais trop importants pour être oubliés.

Ces conseils s’adaptent à tous types de business, ils sont bénéfiques pour tout le monde.

1- Un site soigné et une charte graphique digne de ce nom

Trop souvent, pressé de mettre son idée en pratique et de récolter les premières ventes, on se lance en n’ayant pas assez réfléchi à son projet. Ainsi, le nom est bancal, trop simple ou impossible à comprendre. Le logo n’est pas adapté, les couleurs trop neutres ou ne fonctionnant pas bien ensemble. Votre site est inadapté, son contenu brouillon et tant Google que vos visiteurs en ressortent confus.

Il est indispensable de passer par un graphiste, de façonner votre identité visuelle, celle qui vous distinguera de tous les autres et qui inspirera confiance à vos futurs clients. Votre site doit être ergonomique, tout doit être pensé pour inspirer la confiance et faciliter le parcours client.

En termes simples, ayez une démarche emphatique envers vos clients.

2- Comprenez vos clients

Si vous répondez à un besoin, vous devez le faire savoir. Pour cela, entrez dans la tête de vos clients. Quelle problématique rencontrent-ils que vous êtes capable de résoudre ? Comment formuleraient-ils leur problème ? En ont-ils au moins conscience ?

Il va falloir vous glisser dans la peau de vos clients et comprendre comment leur apporter votre service. Il y a des stades où vos clients n’ont même pas conscience de ce que votre produit peut leur apporter.

Prenez le temps de les comprendre, de connaitre leur façon de s’exprimer, ce qui les fait vibrer et ce qui les énerve. De l’étude de marché à la création de personas, plus vous comprendrez vos clients, plus vous saurez répondre à leurs attentes.

3- Créez du contenu adapté

C’est certainement le vecteur le plus important, celui dont on parle le plus et pourtant celui qui est le plus négligé. Si le point précédent est important, c’est aussi parce qu’il va permettre d’écrire un contenu utile.

Votre contenu doit être centré sur vos clients, sur leurs besoins et leurs attentes. Ce n’est qu’à cette condition que le content marketing produit des résultats. Le content marketing fonctionne quand il s’adresse aux besoins des gens, quand il répond aux requêtes des utilisateurs sur Google, quand il s’affiche sous leurs yeux, au bon moment, sur les réseaux sociaux, …

Comprenez-le bien, car l’avenir de votre projet en dépend : tout ce que votre entreprise fait doit être user-centric. Oubliez-vous. Aucune technique de growth hacking ne peut, et ne devrait remplacer cela. Votre contenu, votre site internet, vos livraisons, votre produit, tout doit être focalisé sur la satisfaction client.

P.S : Vous pouvez toujours accéder à votre cadeau gratuit « 10 Secrets Pour Des Articles Lus, Partagés Et Commentés » en cliquant sur le bouton rouge juste en bas.

Profitez-en maintenant ! (cliquer sur le bouton ouvrira une autre page, donc vous pourrez continuer votre lecture) :

Je veux découvrir les 10 Secrets

 

Olivier Monteux est le créateur et le CEO de Social Media Pro. Il est également l’un des co-fondateurs d’une nouvelle startup, Markeet.io, qui vous propose un nouveau système de pop up pour transformer vos visiteurs en prospects qualifiés.

Olivier Monteux

Social Media Pro et Markeet.io

J’aimerais appuyer sur un point important à mes yeux, commencer un blog et commencer un business n’est pas la même chose.

Si votre objectif est de commencer un Business et vendre des produits, alors commencez directement par cela ! Ne vous dites comment créer un blog, mais comment vais-je vendre mes produits ? (en sachant que oui avoir un blog peut-être l’un de vos canaux d’acquisition de clients, mais cela n’est en aucun cas une obligation.)

Mais le sujet n’étant pas comment démarrer un business, mais que ferais-je si je devais recommencer à 0 avec un blog, voilà mon plan d’action :

1) Je commencerais par me former un maximum tout en passant à l’action. Il existe de très nombreuses ressources sur le web dont notre plateforme de formation l’Académie du Digital qui permet à tout le monde de se former facilement au digital !

Savoir quoi faire et comment le faire fait gagner un temps fou.

2) Je créerais un avatar client de ma cible !

3) Je créerais ensuite un calendrier éditorial avec un article par semaine et préparerais au moins 4-8 semaines d’articles d’avance avant de lancer le blog.

4) Je mettrais en place des popups ultras ciblés, en intention de sortie ou scroll, sur l’ensemble du blog pour capturer l’adresse email des visiteurs. J’utiliserais bien sur Markeet.io le meilleur outil disponible en français de ce style (note : je suis l’un des cofondateurs).
Très important : Vous devez récupérer les emails de vos visiteurs dès le début que vous souhaitiez vendre des produits plus tard ou non !
Si vous souhaitez juste avoir un site super connu, les emails vous permettront de prévenir les abonnés de vos nouveaux articles et cela augmentera vos visiteurs. Et si vous souhaitez vendre des produits, l’email est le meilleur moyen d’y parvenir !

5) j’optimiserais le SEO des articles et autres contenus du blog pour optimiser les chances d’avoir mes articles référencés dans le futur.

6) Ayant déjà les articles de prêt, cela laisse le temps de s’attaquer au point le plus important : la promotion de chaque article !

Pour cela il y a de très nombreuses possibilités :

  • Les réseaux sociaux bien sur : Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Snapchat, etc.
  • La vidéo avec une chaîne YouTube !
  • Faire des directs sur Facebook et YouTubePartager sur des forums
  • Partager sur des groupes
  • Écrire des articles guests sur d’autres blogs
  • Organiser des articles comme celui-ci qui « force » les participants à le partager et donc générer du trafic gratuit
  • Créer un podcast

Et si vous avez des moyens financiers, c’est encore plus simple :

  • Publicité Facebook
  • Google Adwords
  • Publicités YouTube
  • Publicités Twitter
  • Publicités de vos articles via des plateformes de diffusion style outbrain ou taboola.

Je ne vais pas trop rentrer dans le détail de chaque technique, il faudrait au moins un article de blog pour chaque et cela serait un peu long pour ce sujet !

7) Je ferais des interviews (en vidéo, podcast, ou écrite) de personnes influentes dans mon secteur d’activité.  Cela vous permettra de vous créer un petit réseau avec ceux qui accepteront et pourquoi pas plus tard leur proposer de devenir partenaire sur certains de vos produits.

8) Je réutiliserais chacun de mes articles pour les transformer en différentes forme de contenu pour les partager sur les médias sociaux. Par exemple, si j’écris un article « 27 étapes pour créer un blog » :

  • Je le publie sur mon blog en tant qu’article
  • Je le transforme ensuite  en vidéo pour YouTube et Facebook
  • Je le transforme en présentation pour slideshare
  • Je le transforme en infographie pour partager sur pinterest et proposer l’image à d’autres blogs.
  • Je le transforme en ebook PDF pour le proposer en téléchargement gratuit en échange de l’adresse email d’un visiteur (via un popup Markeet par exemple 😉 )

9) Je mettrais ensuite en place un questionnaire que j’enverrais à mes abonnés email (+ médias sociaux) ou je leur demanderais leur besoin (en orientant un peu leur réponse bien sûr) pour savoir quel type de produit leur proposer.
10) Je créerais un webinaire pour prévendre mon premier produit (sans l’avoir créé !) pour essayer de générer les premières ventes et voir si la création de ce produit serait rentable. Si oui alors je créerais le produit tout en continuant de le vendre via webinaire.
11) je mettrais ensuite en place divers tunnel de vente via webinaire automatisé et publicités. Avec d’autres produits à proposer en upsell/downsell.

Beaucoup de boulot en perspective ! Pour simplifier tout cela, je chercherais à déléguer les tâches chronophages le plus rapidement possible en travaillant avec des freelances.

En tout cas, si vous avez une idée, agissez ! Tout le monde a des idées, mais peu de gens passent à l’exécution.

Marlène est la créatrice de No Tuxedo, un site sur lequel elle aide les blogueurs a développer leur visibilité, et à mieux bloguer.

Marlène Viancin

No Tuxedo

A mon sens, pour faire connaître son business sur le web, il faut commencer par une bonne réflexion en amont sur ses objectifs et sur la cible qu’on souhaite atteindre. Ça évite d’engager beaucoup d’efforts pour produire des contenus qui au final ne rencontrent pas leur public ou ne vous aident pas à atteindre vos objectifs.

Tous les internautes n’ont pas le même degré d’expertise ou la même maturité par rapport à un sujet et ça joue sur la façon de leur parler.

Ensuite, établissez une liste d’idées, un exercice qui a plusieurs vertus : il permet de stimuler l’inspiration, de se faire une idée des grandes thématiques qui vont nourrir le site et de penser son architecture d’une manière cohérente. Faire un listing de mots clés pertinents permet d’esquisser les contours de l’univers sémantique du futur site et de ne pas se disperser sur des sujets sans potentiel (sujets trop peu recherchés par les internautes). Un outil comme KeywordTool.io ou Yooda Insight peut vous aider à identifier les volumes de recherche associés à chaque mot clé.

Oubliez la façon dont VOUS parlez de vous, pensez à la façon dont ON parle de vous, une perspective indispensable pour apporter de la valeur ajoutée.

Le référencement est un vecteur de visibilité sur le long terme, il me semble donc primordial de se pencher dessus dès le début de son projet :

  • En se formant à la rédaction web pour optimiser l’impact de ses articles. Je vous conseille d’ailleurs de préparer des posts d’avance : un blog exige de l’organisation et du temps et il faut une période d’adaptation pour que l’exercice devienne familier. Avoir un peu d’avance permet de se donner le temps de trouver son rythme.
  • En concevant un site solide sur le plan technique : rapide, responsive, intégrant un bon balisage, utilisant les données structurées, etc. C’est indispensable à la fois pour le SEO et pour l’expérience utilisateur.

Les actions de référencement naturel que vous mettez en place sur votre propre site produisent des résultats au bout de quelques mois donc n’hésitez pas à les associer à d’autres leviers si vous avez besoin de gagner du trafic rapidement : stratégie social media, paid search, communication plus « traditionnelle », guest blogging…

Enfin, mesurez vos performances ! Il est normal de ne pas maîtriser l’exercice du blogging dans toutes ses dimensions quand on se lance, en particulier si ça ne fait pas partie de votre champ de compétences professionnelles. En revanche, porter un regard critique sur ce que l’on fait et chercher à améliorer son site en permanence permet de repérer les bonnes pratiques qui vous aideront à mener votre projet vers le succès !

Marlène, NoTuxedo.com

Alina est responsable de Content Marketing chez SEMrush, une plateforme analytique tout-en-un pour les spécialistes en marketing digital. Elle est la créatrice et la rédactrice du Blog SEMrush français.

Alina Petrova

SEM Rush

Lancer un blog ou un projet web de zéro, c’est une aventure et un défi en même temps. Au début, vous pouvez vous sentir perdu, comme si vous dériviez au milieu de l’océan sans aucun repère.

À cette étape, un bon conseil ou un partage d’expérience peut aider à trouver une direction à suivre.

Voici les éléments essentiels que je prendrais absolument en compte si je devais tout recommencer à zéro.

Étudiez votre marché

Analyser ce que font vos concurrents ne suffit pas. Allez plus loin. Étudiez votre marché en profondeur :

  • Essayez de comprendre quelles sont les tendances de votre industrie, comment elle évolue.
  • Identifiez les médias les plus populaires et effectuez un suivi régulier de leur contenu.
  • Contactez des experts et des influenceurs pour demander leur avis.
  • Participer à des discussions sur des blogs, forums et réseaux sociaux.

Cela vous permettra d’élargir votre réseau professionnel, trouver des opportunités de partenariat et vous faire connaître dans la communauté.

Définissez vos objectifs

Votre objectif final est un axe autour duquel doivent s’articuler toutes vos actions business. Sans objectifs cohérents, vous risquez de vous perdre très rapidement en épuisant toute votre motivation.

Fixez des objectifs ambitieux, mais atteignables. Pensez aux métriques que vous allez utiliser pour mesurer la performance de vos actions.

Comme l’a dit Zig Ziglar : “Un but correctement défini est à moitié atteint”.

Pensez à l’utilisateur

Construire votre stratégie digitale autour de vos objectifs est important. Mais vous n’arriverez jamais au résultat souhaité sans connaître les besoins de votre public.

Prenez le temps de comprendre les problèmes et les défis de vos utilisateurs. Ensuite, proposez une solution qui pourra faciliter leur travail ou améliorer leur vie personnelle.

Utilisez vos idées et vos compétences pour aider les gens. Soyez ouverts et à l’écoute de vos utilisateurs et vos résultats dépasseront vos attentes !

Créez du contenu qui engage

Remplir son site par des contenus banals qui n’apportent rien de nouveau est une méthode qui ne marche jamais. Pour attirer des prospects et du trafic sur votre, créez des contenus uniques et de qualité.

Partagez votre expérience, créez des infographies, faites des recherches ou des études de cas. Ce contenu est difficile à créer, mais il est crucial pour développer votre visibilité.

Optez pour une approche humaine

Offrez une expérience personnalisée à vos utilisateurs :

  • Communiquez avec eux via les réseaux sociaux ou votre blog.
  • Répondez à leurs commentaires positifs et négatifs.
  • Demandez-leur de vous donner un feedback sur ce que vous faites.

Ajoutez une touche personnelle à vos contenus ou bien allez plus loin et développez un storytelling. Ce levier marketing très puissant vous aidera à fidéliser vos clients (ou lecteurs) et vous démarquer des concurrents.

Commencez maintenant, améliorez-vous après

N’attendez pas que tout soit parfait avant de vous lancer. Ça va venir avec le temps au fur et à mesure de votre travail.

Pour réussir, il est très important d’agir, d’essayer et de faire des erreurs. N’ayez pas peur de vous tromper ! C’est comme ça qu’on apprend et que l’on atteint ses objectifs.

Voilà ! J’arrête sur ce point 🙂

Bon courage pour la réalisation de vos projets et à bientôt sur notre Blog SEMrush FR !

Morgane est la créatrice de Mo’ Pour Mots. Via ce site, elle aide les entrepreneurs à mettre les mots sur leur identité : de leur marque à leur ligne éditoriale, en passant par le pitch ou la mise en place d’un blog. Elle propose également du déblocage et de l’accompagnement à l’écriture.

Morgane Sifantus

Mo' Pour Mots

Si je devais recommencer de zéro, plutôt que de parler d’étapes pour faire connaître mon blog, je mettrais en œuvre les « qualités » qui mont permis de transmettre mon message dans le bruit assourdissant du web :

  • La patience : mon blog sera-t-il connu dans 1 mois ou dans 2 ans ? Quand aurai-je assez de lecteurs puis de clients pour gagner de l’argent avec mon activité ? La question du temps revient en permanence chez mes clients entrepreneurs. Pas facile d’accepter qu’il faut parfois du temps pour être rentable. Apprendre à gérer son impatience permet de faire baisser la frustration et d’accueillir les bonnes surprises : un article qui fait le buzz, le premier client, les messages d’encouragement… Tout est bon à prendre pour tenir son cap !
  • La persévérance : je ne connais aucun blog qui ait duré sans persévérance. Non, un seul article, aussi génial soit-il, ne suffit pas à se faire connaître. Ce qui compte, c’est la régularité tant au niveau de la qualité des billets que de la fréquence. Un bon blogueur est un blogueur qui « gère sa course » ! Pour ne pas s’essouffler, il est important de connaître ses capacités d’écriture et de publication. Mieux vaut un super article par mois que 3 trucs pourris par semaine, selon moi… Le bloguing, c’est vraiment un marathon !
  • La singularité : quand on commence à écrire, on a tous tendance à s’inspirer des autres (voire à imiter, sans forcément sans rendre compte). C’est naturel. Mais il est essentiel de chercher à développer son style. Cela passe bien sûr par sa façon d’écrire, mais aussi par les sujets que l’on traite, les angles que l’on choisit, les photos, vidéos, etc. Ce style, cette signature, se construisent jour après jour, article après article. Et cela peut faire une grande différence.
  • Last but not least : le plaisir ! Tout simplement essentiel. Si vous aimez écrire, partager, montrer votre vision, vos questionnements… vos lecteurs le sentiront. Et c’est grâce au plaisir que vous ressentez que vous trouverez la patience, la persévérance et votre singularité, j’en suis persuadée. CQFD 🙂

Oui, mais tout ça ne me dit pas « comment » je vais faire connaître mon blog me direz-vous ?? Non, car je n’ai pas la recette magique. Mais je sais qu’un bon blog permet de créer une bonne communauté de lecteurs. Et que cette communauté va grandir, devenir solide et être une ambassadrice puissante de votre notoriété. Grâce à votre patience, votre persévérance, votre singularité et au plaisir partagé.

Faire connaitre son blog : c’est à vous de jouer maintenant

Ça y’est, vous venez de vous enfiler un énorme article de plus de 10 000 mots … Wow. Je peux voir que vous êtes déterminé à faire connaitre votre blog, c’est super.

Ça aura été un boulot intense, mais je suis content d’avoir réuni les participations de ces différents experts au final. Un grand merci à toux ceux qui ont participé d’ailleurs. J’espère que leurs réponses vous auront aidé, et que vous repartez avec de nouvelles idées à appliquer.

Si c’est le cas, vous pouvez partager cet article sur le réseau social de votre choix en utilisant les boutons de partage juste à gauche (disponibles également à la fin de l’article).

Partagez cette énorme ressource avec vos amis, votre audience et votre entourage, et apportez-leur de la valeur avec toutes ces réponses d’experts à la fameuse question « Comment faire connaitre son blog ? ».

Si vous prenez le temps de le faire, je vous en remercie.

A votre succès,

Théo

A propos de l'auteur

Théo est le créateur de Blogging Enchanteur, le site qui vous apprend comment attirer plus de trafic, obtenir plus d'inscrits et vendre plus. Tout ça dans un seul but … que vous puissiez ENFIN vivre de votre blog.

Laisser un commentaire et rejoindre la conversation 17 Commentaires

Gwendoline Répondre

Wahou gros boulot Théo, bravo !
Merci à tous les blogueurs d’avoir partagé leurs plan d’actions !

Si je résume et, ce qui me semble le plus important, c’est : le réseau et par extension écrire ailleurs que sur notre blog jusqu’à atteindre un nombre d’abonnés suffisant et conséquent !

C’est un concept qui n’est pas du tout intuitif (de mon point de vue) mais si je devais recommencer de zéro, c’est ce que je ferai.

Encore merci, j’ai hâte de lire ton prochain article !

    Théo Rossi Répondre

    Merci Gwendoline 🙂

    Yes, pour moi l’un des meilleurs moyens de faire connaitre son blog, même quand on part de 0 (et SURTOUT quand on part de zéro je dirais), c’est de publier chez les autres.

    C’est ce que j’ai fais, et c’est ce que je vais expliquer dans mon prochain article qui détaillera tout. Faire ça te permet de lier des relations avec les gros blogueurs de ta thématique en plus, ce qui est un atout non négligeable lorsque tu veux faire la promotion de tes propres articles par la suite.

    Bref, je déballe tout ça dans deux petites semaines je pense … Stay tuned

Lilly Répondre

Simplement bravo !
Enfin un article clair, net et concis !
Seul bémol… le vocabulaire parfois un peu trop « pro » pour les « néophytes néandertaliens » comme moi (génération Multi Plan & écran vert …) qui se sont tenus loin des « nouvelles technologies » pendant longtemps !
Vivement le prochain article !

    Théo Rossi Répondre

    Merci Lily, content que ça vous plaise ! Yes, certains termes sont un peu technique, mais au moins l’article est bien complet 😉

    Au plaisir de vous lire dans les commentaires du prochain article

Lucille Répondre

Waaaa, je suis super impressionnée par tant de supers conseils de qualité !
J’en avais déjà suivi quelques-uns mais bon, ça veut aussi dire que j’ai du boulot.
Merci à tous ceux qui ont écrit ce poste à toujours garder sous la main !

    Théo Rossi Répondre

    Yes, cet article est une super ressource grâce à tous ceux qui ont participé. Et je vais rajouter la participation d’autres « super experts » dans pas longtemps en plus 😉

Yohan Delalande Répondre

Merci beaucoup Théo!
Je dois avouer que ton article est complètement dingue! J’ai commencé à écrire mes articles grâce à ton guide gratuit et maintenant je commence à mettre en place certains conseils de cet article..
J’ai un blog sur le thème du voyage (rien à voir avec le marketing) et j’ai quand même eu énormément de retour positifs! Sans toi, j’aurai commencé mon blog avec des articles fades… Bravo! Continu comme ça! J’ai hâte de voir ton évolution!

À bientôt.

Théo Rossi Répondre

Merci à toi pour ce commentaire Yohan ! Çe me fait très plaisir de savoir que tu as utilisé les conseils que je donne dans mon guide et qu’ils marchent pour toi. C’est tant mieux si tu reçois des retours positifs, tu dois avoir une bonne part de responsabilité dedans 😉

Au plaisir d’échanger avec toi sur de prochains articles Yohan

Abdou Khadre Répondre

Hello Théo,

J’ai à peu près le même parcours que toi.

J’avais ouvert un blog et directement commencé à publier dessus. Sans faire sa promo au préalable.

Résultat après 7 mois de publication article après article. Une dizaine d’inscrit. 5 à 10 visites par jour. Maximum 3 partages sur mes articles 😥 . Un échec et j’ai fermé ce blog.

J’ai ouvert un nouveau blog avec seulement une page coming soon pour télécharger mon bonus. Et une page à propos.

Je compte faire une campagne d’article invité intense. Et d’ailleurs j’ai publié mon premier article invité avec un partage qui a franchi la barre des 3 chiffres. Pas mal pour un premier article.

En tout cas merci pour ce top du top. La crème de la crème que tu viens de nous donner.

Nous sommes impatients de la sortie de ton prochain article.

Merci Théo 🙂 .

Je partage directement cet article.

    Théo Rossi Répondre

    On en parlé par mail, mais merci quand même pour le commentaire et le partage Abdou

mdor Répondre

Super article j’ai lu l’ensemble de tes 10800 mots, je le met en Favoris directement (pour pouvoir le relir si besoin) et je le partage sur Twitter…

Il réunit l’ensemble des Experts du SEO, et la beauté de ton article c’est que les experts ont vraiment donner clairement beaucoup de spirit ! Comme dit Laurent Bourrelly dans son étape 4:  » Donner, donner, donner. 🙂  »

Pour ma part je démarre dans le blogging, et je pense que je suis parti dans tous les sens, je vais donc appliquer l’ensemble de tes arguments pour réussir grâce a toi … MERCI Théo

    Théo Rossi Répondre

    Wow, bravo alors. Content que l’article t’aies plu, et merci pour le partage.
    Bonne chance pour ton projet 🙂

15 sources fiables pour obtenir des backlinks adorés par Google Répondre

[…] Voici un exemple réel d’utilisation de l’article “avis experts” (la Miss y participe ) :Comment (enfin !) faire connaître son blog : 20 experts répondent ! […]

a ibi Répondre

merci pour tous ces conseils sur la communication des blogs qui reste une élément vachement important de nos jours

    Théo Rossi Répondre

    Merci pour essayer de placer un lien dans votre commentaire bidon qui n’aura de toutes façons aucun poids.

Alex Répondre

Super boulot !

Laisser un commentaire et rejoindre la conversation :







143 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez